mardi 6 décembre 2016

Coup de coeur Parisien : Umami Matcha Café

Un petit coin de calme au milieu de la tempête du quartier République, voilà ce que je vous propose de découvrir aujourd'hui avec le Umami Matcha Café! Dans ce nouveau café et restaurant, on peut déguster du salé, du sucré et surtout du Matcha !

Pour vous dire la vérité, je m'attendais de prime abord à un endroit bobo et bondé et j'ai finalement eu l'agréable surprise de découvrir un lieu clair et aéré, surfant sur la zen attitude nippone.

   

 
 
Pour débuter le voyage, je vous conseille de partager plusieurs petits plats avec vos comangeurs du jour. Vous aurez le choix entre  une sublime aubergine caramélisée au miso, un ceviche de maigre, un tartare de bœuf modernisé ou encore un saumon mi-cuit servi sur son risotto de quinoa crémeux.

Dans tous les cas, vous vous régalerez à coup sûr : c'est fin, recherché et absolument délicieux.




  

Pour les moins partageurs, vous pourrez aussi vous laisser tenter par un plat unique, comme le Donburi du jour (traduisez : bol de riz tiède + garniture variée). Le jour de ma visite, celui-ci était agrémenté de saumon fumé, de petits légumes, de lamelles d'algues Nori et d'une sauce acidulée au Ponzu. Un plat à mon sens beaucoup moins intéressant que les précédents, mais qui reste très bon tout de même!

Donburi au saumon fumé

Le meilleur moment du déjeuner arrivera enfin : l'heure de goûter à ce fameux matcha! 
Matcha latte (sorte de cappuccino au thé vert), shot de matcha, ou matcha frappé, accompagneront parfaitement bien le fabuleux cookie au matcha et au chocolat blanc moelleux comme un édredon, ou bien le Tiramisu aux fraises et au Matcha. Vos papilles se retrouveront télétransportées au Japon, juste le temps d'engloutir ces jolis desserts délicats, peu sucrés mais gourmands à souhait

Tiramisu Fraises/matcha et Matcha latte
Le fabuleux cookie qui cache bien son jeu...

Au final, j'ai adoré ce lieu inédit à Paris et j'y suis d'ailleurs retournée plusieurs fois depuis ma première visite (en juin 2016), toujours avec le même plaisir. J'ai simplement regretté l'absence de formule déjeuner qui aurait permis d'alléger la note finale (environ 25 euros pour un repas complet). A bon entendeur...!

Shot de matcha



Cuisine : 5/5
Service : 4,5/5 
Lieu / Ambiance : 4,5/5 
Rapport Qualité / Prix : 4/5 

Avec qui? Entre amis /En amoureux /en famille

La Note finale de la Goûteuse (moi!) : 18/20

 
Umami Matcha café
22 Rue Béranger, 
75003 Paris

samedi 3 décembre 2016

Escalope panée aux épices

Pourquoi ne pas faire des escalopes panées aujourd'hui? Vous trouvez ça fade et aussi sec qu'un raisin? C'est parce que vous n'avez pas encore essayé cette recette! Le secret pour apporter goût et tendreté : la marinade de la viande dans du jus de citron, des épices et des œufs battus. Il ne reste plus qu'à apporter le croustillant avec de la chapelure ou encore mieux, du Panko et Banco (sans mauvais jeu de mot), les escalopes sont fin prêtes à être dégustées!


Ingrédients

Pour 2 personnes

2 escalopes de poulet ou de dinde
2 œufs
Le jus d'un demi citron
Une pincée de paprika
Une pincée de cumin
Panko (chapelure japonaise croquante) ou chapelure classique



Préparation

Faire mariner les escalopes entières ou coupées en gros dés dans les œufs battus avec les épices, le jus d'un demi-citron. Saler et poivrer.
Filmer le plat et réfrigérer pour au moins 2 heures.

Paner les escalopes avec la chapelure et faire revenir dans une poêle bien chaude avec un fond d'huile. Retourner au bout de quelques minutes et laisser cuire l'autre face.

          

Éponger le surplus d''huile avec du papier absorbant.



Servir immédiatement ou réchauffer au four quelques minutes à 160°C.

Déguster!



La Note des Goûteurs : 16/20

lundi 28 novembre 2016

Délice d'hiver aux Poires, Noix et Marrons

Ça y est, l'été est déjà loin et voilà que les fêtes de fin d'année arrivent à pas de géant (je vous épargnerai la tirade sur le temps qui passe trop vite et toutes mes jérémiades habituelles, petits chanceux que vous êtes!).
Quoiqu'il en soit, cette année et pour la première fois de ma vie, j'ai décidé de préparer une bûche, probablement exotique de type mangue/passion. J'ai même acheté un moule à bûche tiens (dingue, je sais).
Mais en grande prudente que je suis, il me faudra trouver un plan B au cas où mon expérience bûchesque tournait au désastre. Et le plan B, le voilà : une dacquoise au chocolat surmontée de poires confites, d'un crémeux aux marrons et d'éclats de noix caramélisées.
C'est doux, aérien, festif, chacun des éléments peut être préparé à l'avance et en plus c'est facile à réaliser. Si si, je vous jure, ne vous fiez pas à la longueur du texte! Il n'y a finalement aucune difficulté notoire, il suffit de bien suivre la recette.
Convaincus? Alors c'est parti!



Ingrédients   

Pour 10 personnes (un cercle de 26 ou 28cm de diamètre)

Dacquoise noix/chocolat :
185g de blancs d’œufs à température ambiante (= un peu moins de 6 œufs)
50g de sucre en poudre
190g de sucre glace
50g de chocolat noir fort en cacao (66 ou 70%) coupé en grosses pépites
1 cuillère à soupe bombée de cacao
90g de poudre d'amandes
75g de cerneaux de noix grossièrement hachés
15g de farine  

Noix caramélisées
75g de noix
100g de sucre

Poires confites
3 poires (Williams par exemple)
30g de beurre
40g de sucre
Vanille en poudre (facultatif)
Mousse de marron :
270 mL de crème liquide entière (très froide)
350g de crème de marron (Clément Faugier pour moi)

Pour accompagner : 
Sorbet chocolat, ou poires ou yaourt



Préparation

Dacquoise :
Préchauffer le four à 180°C.
Dans un saladier, tamiser ensemble le sucre glace, le cacao, la poudre d'amandes et la farine de manière à obtenir une poudre fine. Ajouter les 75g de noix grossièrement mixées et les pépites de chocolat.

Dans un autre bol, monter les blancs en neige. Quand ils sont presque fermes, verser le sucre tout doucement et continuer à fouetter à vitesse moyenne pendant quelques secondes. Enfin, serrer les blancs en augmentant au maximum la vitesse du batteur.
Verser un tiers de la poudre sur les blancs et l'incorporer délicatement à la spatule. Incorporer alors le deuxième tiers de la poudre, puis le dernier tiers.
Verser la préparation dans une poche à douille.

Recouvrir une plaque de papier sulfurisé et disposer le (ou les cercles individuels) non beurré par dessus

Verser la dacquoise dans le cercle, en escargot, en partant du centre du cercle vers les bords.

Enfourner à 180°C pendant 20 minutes environ. Elle doit être dorée.



Attendre le complet refroiddissement et démouler délicatement en passant un couteau fin entre le cercle et la dacquoise et en retirant le cercle.


Poire confites :
Couper les poires épluchées en lamelles. Faire fondre le beurre dans une grande poêle, ajouter les poires puis saupoudrer du sucre et de vanille. Laisser caraméliser sur feu vif en remuant régulièrement. Réserver


Noix caramélisées :
Dans une casserole bien propre, sur feu fort, faire chauffer le sucre avec 2 cuillères à soupe d'eau. Ne pas remuer mais bouger la casserole de temps en temps avec le manche. Lorsque l'on obtient un caramel, mélanger vivement avec une cuillère en bois, baisser le feu et ajouter les noix.
Laisser fondre à nouveau le caramel pendant quelques minutes sur feu moyen en remuant régulièrement.
Étaler les noix caramélisées sur du papier sulfurisé et laisser refroidir complétement.

A ce moment, mixer grossièrement, il doit rester des morceaux


Mousse de marrons : 
Fouetter la crème entière très froide en chantilly, au batteur électrique ou au robot muni du fouet (mettez-la au préalable 15 minutes au congélateur pour être sûr qu'elle monte bien.). Incorporer délicatement la chantilly à la crème de marron. Réfrigérer pour au moins 2 heures.



Note : Toutes ces préparations peuvent (c'est même mieux!) être faites la veille. L'assemblage devra par contre être fait 2 à 4 heures avant pour ne pas détremper la dacquoise.

Assemblage :
Disposer joliment les poires sur la dacquoise.



A l'aide d'une poche à douille, verser des pointes de mousses entre les lamelles de poires.
Saupoudrer des noix caramélisées concassées.
Réfrigérer jusqu'au moment de servir.



Servir accompagné d'une boule de sorbet et déguster.



La Note des Goûteurs : 19/20 

dimanche 27 novembre 2016

Couscous Kitchen, ou le 1er bar à couscous de Paris

Le sujet du jour : le couscous.

C'est l'un des plats préférés des Français, et en toute logique implacable, c'est également l'un de mes plats favoris. Je le déguste traditionnellement en famille (avec des pois chiches caramélisés, du sucre et de la cannelle, je ne vous dis pas comme c'est bon!) mais là, j'ai fait une exception à la règle en me rendant à l'inauguration de Couscous Kitchen, le premier bar à couscous parisien, situé dans le 9ème arrondissement.

Le principe est simple : on choisit tous ses ingrédients, on arrose le tout de bouillon maison et on repart gaiement au bureau avec son couscous sous le bras.



A la première bouchée , le test est concluant : tout est frais, bien cuisiné, la semoule est fine et le bouillon bien goûteux. Mes papilles adhèrent et moi aussi.



Les adorables fondatrices du lieu, Fatiha et Nora (la mère et la fille!) m'informent qu'à cette formule solo s'ajoutera bientôt la possibilité de commander son couscous en version familiale. Voilà qui devrait en intéresser plus d'un, pour les déjeuners d'équipe comme pour les diners de famille avec option maman overbookée.



Au final, le Couscous Kitchen est une jolie adresse, parfaitement ficelée. La qualité est là, le service rapide et souriant, et les prix sont tout à fait corrects (en plus, on vous offre une petite pâtisserie pour la route, au cas où vous auriez un petit creux!).

Un bon plan pour les parisiens en mal de saveurs orientales!

 

Cuisine : 4/5
Service : 4/5 
Lieu / Ambiance : 3,5/5 
Rapport Qualité / Prix : 4/5 

Avec qui? Entre amis /En amoureux /en famille

La Note finale de la Goûteuse (moi!) : 15,5/20

Couscous Kitchen
20 Rue Lamartine
75009 Paris

mardi 22 novembre 2016

Mini tartes "Tatin" aux pommes en demi-sphères

 La tarte Tatin, c'est mon talon d’Achille. Si je prépare régulièrement des desserts chocolatés plus ou moins décadents pour faire plaisir à mes proches, quand il s'agit de me faire plaisir à moi et rien qu'à moi, j'opte bien souvent pour la traditionnelle Tatin aux pommes, aux bananes, aux mangues ou aux prunes (ou même en version salée aux carottes ou aux tomates).
Ici, j'ai repris ma recette habituelle, sauf que j’ai eu envie de donner un coup de jeune à  mes tartelettes en les réalisant dans des moules à demi-sphères.
Résultat esthétiquement très convaincant : c'est original et élégant à la fois.
Gustativement parlant, inutile de vous faire un dessin... Servies tièdes avec une touche de crème fraîche, de yaourt grec ou de glace vanille, c'est une régalade absolue.

Un dessert tout simple qui fait son petit effet : je sens que ça va vous plaire!





Ingrédients

Pour 10 ou 11 empreintes à demi sphères

Pâte brisée :
200g de farine T55 (ou T45 sinon)
100g de beurre doux
1 pincée de sucre
1 pincée de sel
1 œuf
1 pincée de cannelle (facultatif)

Note : si vous n'avez pas le temps ou l'envie de faire votre pâte, optez pour une pâte feuilletée du commerce pur beurre.

Garniture :
6 grosses pommes Boskoop, Canada grises ou Royal Gala
130g de sucre en poudre ou cassonade ou mélange des 2
70g de beurre (ou margarine)



Préparation

Préchauffer le four à 180°C.

Préparer la pâte :
Au  robot, mélanger à la feuille sur vitesse 2, la farine, le sel, le sucre, la cannelle et le beurre mou coupé en morceaux. Le mélange doit être sableux. Remplacer la feuille par le crochet et ajouter l’œuf et mélanger rapidement, pour obtenir une boule grossière. Il ne faut surtout pas trop pétrir. Enfermer la boule dans du film plastique et réserver au frais pour une heure minimum : généralement, je la prépare la veille ou je la congèle pour une utilisation ultérieure à une journée.

Si vous n'avez pas de robot, faites exactement la même chose à la main, ça marche très bien aussi! 

Éplucher les pommes, les couper en deux ou en 4 si elles sont très grosses.
Dans une grande poêle, faire fondre le beurre et ajouter les demi-pommes. Laisser dorer 1 minute puis ajouter le sucre et remuer délicatement.



Les pommes vont commencer à caraméliser au bout de quelques minutes.
Elles doivent juste précuire et surtout ne pas faire une compote. Elles continueront à cuire dans le four. Retirer les pommes déjà précuites au fur et à mesure.

Verser les demi pommes, face bombée au fond, dans des moules à demi-spères en silicone.Couper le reste des pommes en quartiers plus fins et combler bien les trous. Verser le reste de caramel de la poêle par dessus.
Étaler la pâte et découper des disques de pâte à l'emporte pièce, légèrement plus grands que le diamètre du moule. Disposer par dessus les pommes en rentrant les bords à l'intérieur. Piquer à la fourchette.



Poser les moules sur une plaque recouverte de papier sulfurisé.

ATTENTION, le caramel peut légèrement déborder donc pour éviter une heure de nettoyage de four, ne posez pas les moules directement sur une grille sans papier sulfurisé!!!

Enfourner pour 40 minutes environ à 180°C.

Attendre une dizaine de minutes et démouler délicatement (quand elles sont encore chaudes, avant que le caramel ne se fige.).

Les disposer sur la plaque recouverte de papier sulfurisé, (sans les moules donc). Les passer sous le grill du four à 220°C quelques minutes, afin que les pommes dorent joliment.

Servir tiède avec de la crème fraîche (c'est l'option que je préfère) ou une boule de glace vanille.


La Note des Goûteurs : 18/20 

 

mardi 15 novembre 2016

Tartelettes aux patates douces et au fromage de chèvre (Selles-sur-Cher AOP laitière)

Quelques semaines après ma soirée mémorable autour du parmesan Reggiano dont je vous avais parlé ici, cap cette fois-ci sur les accords champagnes et fromages AOP laitières
À nouveau, beaucoup de plaisir, de découvertes et de jolies rencontres! Mais le plus beau dans tout ça, c'est la superbe boîte de fromages AOP qui m'a été offerte à la fin de la soirée. J'ai hésité à tout avaler toute seule, le jour même, et puis je me suis ravisée : comment aurais-je pu vous en parler si j'avais tout gobé hein...? Pas folle la guêpe.

Du coup , je me suis mise en quête d'une recette digne de ces beaux fromages et me suis rappelée d'une tartelette aux patates douces et au fromage de chèvre que j'avais adorée chez Mr Ottolenghi (enfin dans son restaurant, pas sa maison à lui hein. Non mais suivez un peu!). 
J'ai donc adapté sa recette en fonction de mes souvenirs et de ce que j'ai pu trouver sur le net, pour finalement réaliser ces divines petites tartelettes feuilletées que j'ai servies à température ambiante comme chez le Monsieur, et qui ont eu un succès de dingo lors d'un apéritif dînatoire. 
Alors je sais que je vous le dis presque à chaque fois mais là franchement, si vous aimez les patates douces... non en fait, si vous aimez les bonnes choses, il va vraiment falloir que vous testiez cette recette!


Ingrédients 

Pour 6 personnes

1 pâton de 300g de pâte feuilletée pur beurre ou pâte feuilletée pré étalée*
2 grosses patates douces
150g environ de fromage de chèvre type crottin de chavignol ou chèvre frais ou encore chèvre cendré (pour moi, un Selles sur Cher AOP laitière)
4 cuillères à soupe de ricotta 
3 cuillères à soupe de crème fraîche légère à 15 % de Mg
Une poignée de coriandre fraîche 
Une poignée de pignons de pin et une poignée d'amandes émondées (ou uniquement des amandes sinon)
2 gousses d'ail 
Chili ou piment en poudre 
2 cuillères à soupe d'huile d'olive 

Note* : Si vous en trouvez, je vous conseille la pâte feuilletée François qui est extra. Sinon en livraison, la pâte feuilletée Toupargel est délicieuse et d'un très bon rapport qualité prix.



Préparation

Piquer les patates douces et les faire cuire entières sur une plaque recouverte de papier sulfurisé pour 45 minutes environ dans un four préchauffé à 200°C. Elles doivent être fondantes.

Étaler la pâte feuilletée et découper 6 rectangles. Les déposer sur une autre plaque couverte de papier sulfurisé. Réfrigérer le temps de préparer le reste de la recette.

Éplucher les patates douces refroidies et les couper en rondelles.
J'ai ensuite recoupé les rondelles avec un emporte-pièces pour avoir un rendu net mais ce n´est pas obligatoire.

 


Mélanger environ 4 cuillères à soupe de ricotta et 3 cuillères à soupe de crème légère dans un petit bol. 

Piquer les rectangles de pâte et les recouvrir de cette préparation en laissant une fine bordure libre. Disposer des rondelles de patates douces par dessus. Saler, poivrer et saupoudrer d'une pincée de chili. Émietter le fromage de chèvre par dessus et ajouter les pignons de pin.


Enfourner pour environ 25 minutes à 200°C puis terminer par 5 minutes en mode grill si elles ne sont pas assez dorées.

Pendant ce temps, faire griller rapidement les amandes émondées dans un peu d'huile végétale puis les égoutter sur du papier essuie-tout. Les concasser grossièrement.

Mélanger l'huile d'olive, l'ail émincé et de la coriandre ciselée.
A la sortie du four, badigeonner immédiatement les tartelettes avec ce mélange et saupoudrer enfin avec les amandes concassées.



Servir chaud ou laisser refroidir pour les servir à température ambiante.


La Note des Goûteurs : 19/20




Accompagner, pourquoi pas, d'un champagne blanc de blancs Person L'audacieuse!





Sur ces belles paroles, je vous laisse avec quelques photos de la soirée dégustation et vous dis à bientôt!




 

  

Claire au Matcha

dimanche 13 novembre 2016

Poêlée de quinoa et boulghour aux oignons confits et aux fruits secs

Encore une réjouissante idée d'accompagnement avec ce quinoa gourmand aux fruits secs et aux oignons caramélisés. Les plus perspicaces d'entre vous auront noté que cette recette n'est pas sans rappeler mon riz aux amandes que je dégaine à toutes les occasions. Comme lui, ce quinoa gourmand se dévore à toutes les sauces et accompagne délicieusement toutes sortes de viandes et de poissons
Et n'imaginez pas que seuls les végétariens dans l'âme seront à même d'apprécier ce type de plats. Pour l'avoir servi à deux phobiques des graines en tous genres, je peux vous assurer que sous cette forme, ce plat de quinoa passera tout seul!


Ingrédients

Pour 2/3 personnes en accompagnement

100g de quinoa gourmand (mélange de quinoa et de boulghour)
80g de quinori, en magasin bio *
2 oignons moyens
1 pincée de cannelle 
Un demi cube de bouillon de volaille 
1 poignée de fruits secs : pour moi un mélange d'amandes effilées, d'amandes entières et de noisettes

Note* : si vous n'avez pas de quinori, vous pouvez prendre uniquement du quinoa gourmand!  



Préparation

Faire cuire le quinoa gourmand et le quinori dans une casserole d'eau bouillante salée en suivant les instructions du paquet. Égoutter.

Faire revenir les oignons émincés dans une poêle chaude avec un fond d'huile d'olive. Quand ils sont fondants, verser la cassonade, mélanger bien puis ajouter le demi-cube de bouillon et un fond d'eau dans la poêle.
Baisser le feu et laisser caraméliser les oignons quelques instants en baissant le feu s'ils accrochent trop. Ils doivent être confits.


Torréfier les fruits secs dans une poêle à sec ou au four une dizaine de minutes à 180°C.

Dans la poêle, mélanger le quinoa gourmand et le quinori avec les oignons confits et faire revenir le tout quelques instants sur feu vif.



Saupoudrer de cannelle, saler et poivrer, puis ajouter les fruits secs.

Déguster bien chaud!



La Note des Goûteurs : 17/20 

LinkWithin

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...